Nous avons 154 invités en ligne
22
Auo 11
Mise à jour le 22 Septembre 2011

Taxiarchis Vieux

Lieu: Mesta

Les villageois utilisaient la veille église de Taxiarchis, avant que la "Grande Taxiarchis " fut construite. La route qui débute du square, mène à l'église. Le " proskynima ", qui est le dôme avec les icônes et les lampes à huile suspendues, mène à l'ancienne église de Taxiarches.

Elle fut construite en 1412  selon le recensement des églises de Chios. Au début elle était petite et n'avait que quelques arches et une seule aile. Mais puisqu'elle devait répondre aux besoins de tous les villageois, il fut décidé d'ajouter une seconde aile et un toit reliant le tout. Ces extensions furent effectuées en 1794. L'entrée de la première église était une petite porte, proche de l'église Saint Vassile, à droite de l'actuelle porte. Les Turcs, durant le " massacre de Chios " en 1822 causa d'irréparables dommages à l'ancienne partie de l'église, qui furent réparé en 1833.

Le mure d'icônes y est impressionnant : totalement fait main dans du bois de noyer. Les peintures de l'Ancien et du Nouveau Testament sont de parfaits exemples du travail du bois local. Elle fut construite le 14 avril 1833. Tous les outils employés, lors de la crucifixion, à savoir l'échelle, une paire de pinces et un marteau, sont présents sous la croix du Christ. En regardant de gauche à droite les représentations du Nouveau Testament, on observe Jésus et ses douze apôtres, la crucifixion, le dépôt de la croix et la résurrection.

Le soleil peint est relativement audacieux. En effet, depuis que le culte du christianisme est très prudent en terme d'utilisation des symboles païens, il a fallut beaucoup d'inspiration à l'artiste. L'explication la plus vraisemblable est symbolique et veut montrer la lumière de la foi christique. Cela nous rappelle les paroles de Jésus : " Je suis la lumière du monde ". Les scènes de l'Ancien Testament ornent le bas de la cloison. L'on peut voir de gauche à droite : le péché originel avec la pomme et le serpent et le sacrifice d'Abraham.

Une chose révèle le " patriotisme " de l'église, à savoir les deux têtes d'aigles peintes sur le mur, et qui relie l'église au proskynima.