Nous avons 228 invités en ligne
22
Auo 11
Mise à jour le 22 Septembre 2011

Nea Moni


Lieu

Nea Moni (nouveau monastère), situé dans la région centrale de l'île de Chios, est un des plus importants monuments byzantins de Grèce et un monument d'une renommée mondiale. L'architecture du temple principale est du fameux type octogonal propre à l'île dont les seuls exemples qui existent aujourd'hui sont à Chios et à Cyprus. Il fut construit au 11ième siècle (entre 1042 et 1056) en l'honneur de l'assomption de la vierge Marie.

Nea Moni fut fondé avec les dons de l'empereur Constantine IX Monomachos et de sa femme Zoe. Selon la tradition monastique, l'empereur fonda le monastère pour rembourser les trois moines de Chios qui prédirent que sont bannissement sur l'île de Lesvos était temporaire et qu'il pourrait éventuellement reprendre le trône. C'est alors que les découvrirent la statue miraculeuse de la vierge Marie suspendue à la branche d'un arbre, et qu'ils décidèrent de construire l'église originale du monastère. Plus tard, l'empereur Monomachos fournis fourni le monastère en revenus, ce qui était assez rare sous le régime financier Byzantin. Années après année, le monastère de Nea Moni est devenu un des plus riche et des plus fameux de la mer Egée, ainsi que le plus important centre religieux de Chios. Néanmoins l'occupation marqua le début du déclin financier de ce monastère.

Les bâtiments situés sur les 17 000m2 de terrain que couvre le monastère sont de nature différente. Le catholicon est situé au centre du monastère. Il est composé d'une église principale, de l'esonarthex et de l'exonarthex, et est somptueusement décoré de marbre et de mosaïques. Alors que l'imposante tour de défense occupe le secteur Ouest, le réfectoire (Trapeza) s'étend au Sud-ouest du catholicon. La citerne à moitié souterraine, qui est conservée intacte, date du 11ième siècle. Les ruines des cellules des moines sont aussi visibles. Le monastère est entouré d'un mur en pierre irrégulier. Il y a aussi à l'intérieur de ce périmètre deux petits temples : Le Temple de la croix sacrée et le temple de Aghios Panteleimonas.

Une des plus importantes caractéristiques du monastère sont les mosaïques, faites de pierres et de verre multicolores et naturels et qui sont une preuve représentative de l'art austère Byzantin. Elles décorent les parties hautes des murs, les dômes à l'intérieur du narthex, les nefs et le sanctuaire sacré. Datant du 11ième siècle, c'est une des trois collections encore existantes en Grèce de la période mi-Byzantine qui est encore relativement bien conservée.

Malheureusement, le monastère fut détruit à maintes reprises au cours du 19ième siècle. Il fut pillé par les turques, et très endommagé par un tremblement de terre en 1881. Le tremblement de terre provoqua la chute du dôme, du clocher, du sanctuaire dans le catholicon, aussi bien que la destruction de nombreuses mosaïques. De gros efforts ont été fournis en ce qui concerne la restauration du monument et la conservation des mosaïques dans les temps modernes. En 1857, Gregorios Photeinos, le supérieur du monastère entrepris de grandes restaurations dans le catholicon et son apparence extérieur fut complètement transformée. Le dôme de l'église, qui s'était effondré, fut reconstruit en 1900. Les mosaïques furent restaurées dans les années 60. Depuis, des restaurations ont été faites de temps en temps sur plusieurs bâtiments du monastère.

Aujourd'hui ce monument est utilisé comme couvent. Un bâtiment à deux étages composé de chambres est situé au Nord-ouest du catholicon. Cette partie du monastère à été rénovée et abrite maintenant le musée des trésors préservés du monastère. Nea Moni est classé monument historique par l'UNESCO. Depuis 1995, des programmes pour les étudiants âgés de 12 à 18 ans ont été organisés par le troisième Ephorate.

Pour plus d'informations: www.neamoni.gr